01 62 12 88 97 | Propriétaire & Avis | A qui est ce numéro ?

Numero de téléphone : 01 62 12 88 97

( +33162128897 , 00 33 1 62 12 88 97)

A Propos du 01 62 12 88 97

Statistiques
Niveau de Danger :
0%
Nombre d'avis : 0
Dernier Commentaire : Aucun commentaire Ajouter un commentaire
Visite
Nombre de visites : 20
Dernière visite : 14/07/2024
Nombre de Visite des 30 dernier jours

Donner votre avis sur le 01 62 12 88 97

Commentaires a propos du 01 62 12 88 97

Aucun commentaire n'a été publié concernant ce numéro jusqu'à présent

Indicatif : Ile de France (Paris)
Comment écrire le numéro 01 62 12 88 97
01 62 12 88 97 0162 12 88 97
0033162128897 +33 162 12 88 97
0162.12.88.97 +33 1 62 12 88 97
+33162128897 00.33.162.12.88.97
+33.162.12.88.97 0033 1 62 12 88 97
0033 162 12 88 97 0033.162.12.88.97
Le demarchage telephonique est il légal ?

Oui, le démarchage téléphonique est légal en France. Toutefois, il est réglementé par la loi. Il est interdit de contacter des personnes qui ont exprimé leur refus de recevoir ce type d'appels en s'inscrivant sur la liste d'opposition Bloctel. De plus, certaines plages horaires sont définies pour protéger le consommateur. Par exemple, les appels de démarchage ne sont pas autorisés les jours fériés, le dimanche ou après 20 heures en semaine. En cas de non-respect de ces règles, des sanctions peuvent être appliquées. Pour ce qui est des entreprises, elles doivent obtenir l'accord préalable de leurs clients avant de procéder à un démarchage téléphonique, conformément à l'article L.223-1 du code de la consommation. Elles doivent aussi informer les personnes démarchées de leur droit à s'opposer à recevoir de nouveaux appels. Il est fortement recommandé aux consommateurs de s'inscrire sur le site Bloctel pour se protéger contre le démarchage téléphonique abusif ou de signaler toute pratique illégale à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du département où se trouve le professionnel en cause. Sources : Legifrance, Code de la consommation, Article L223-1 ; Bloctel, le site officiel du registre d'opposition à la prospection téléphonique.

Quels sont les signes avant-coureurs d'un appel de phishing ou d'arnaque ?

Il existe plusieurs signes avant-coureurs qui peuvent vous aider à identifier un appel de phishing ou une arnaque. 1. L'appelant est inconnu: Si vous ne connaissez pas le numéro qui vous appelle, il peut s'agir d'une tentative de phishing. Il est toujours préférable de ne pas répondre à ces appels. 2. L'appelant demande des informations personnelles: Si quelqu'un vous demande des informations personnelles par téléphone, comme votre numéro de sécurité sociale, vos informations bancaires ou votre mot de passe, il s'agit probablement d'une arnaque. Les institutions financières et les entreprises légitimes ne demandent jamais ce genre d'informations par téléphone. 3. L'appelant vous met sous pression: Les fraudeurs tentent souvent de vous pousser à prendre une décision rapidement, en créant un sentiment d'urgence. Par exemple, ils peuvent prétendre que votre compte sera fermé si vous ne fournissez pas immédiatement certaines informations. 4. L'appelant propose des offres incroyables: Les offres qui semblent trop belles pour être vraies le sont probablement. Les escrocs utilisent souvent la promesse de gains importants pour vous attirer. La prudence est votre meilleure défense contre ces types d'escroqueries. Ne donnez jamais vos informations personnelles à une personne que vous ne connaissez pas et ne vous précipitez jamais pour prendre une décision sous pression. Ces informations peuvent également être confirmées en consultant la page d'information du gouvernement français sur le phishing et les fraudes en ligne : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/tous-nos-contenus/fiche-pratique/phishing.

Comment les entreprises obtiennent-elles légalement mon numéro de téléphone pour des appels promotionnels ?

Les entreprises peuvent obtenir votre numéro de téléphone de différentes manières, toutes légales, pour vous contacter à des fins promotionnelles. D'une part, vous pourriez avoir volontairement donné votre numéro à des entreprises lors de l'inscription à des services, de l'achat de produits ou de l'inscription à des newsletters. Les termes et conditions que vous avez acceptés peuvent inclure l'autorisation pour l'entreprise de vous contacter à des fins publicitaires. Par ailleurs, d'autres entreprises peuvent acheter des listes de contacts à des sociétés spécialisées dans la collecte et la vente de données. Ces sociétés obtiennent vos informations de diverses sources, notamment les inscriptions en ligne, les sondages et les concours. Enfin, certaines informations, comme votre numéro de téléphone, peuvent être obtenues à partir de l'annuaire public. A moins que vous ayez choisi de rendre votre numéro privé, il peut être accessible à quiconque le recherche. Il faut noter que toutes ces pratiques sont réglementées. Selon la législation française, les entreprises doivent obtenir votre consentement explicite pour vous envoyer des communications commerciales par téléphone, sauf si vous êtes déjà leur client. De plus, vous avez le droit de vous inscrire sur la liste "Bloctel" pour vous opposer à la prospection commerciale par téléphone. Sources : Article L34-5 du Code des postes et des communications électroniques, www.cnil.fr, www.economie.gouv.fr/dgccrf/bloctel-prospection-telephonique

Comment faire la distinction entre un appel légitime et un appel frauduleux ?

Il peut parfois être difficile de faire la différence entre un appel légitime et un appel frauduleux. Cependant, plusieurs signes peuvent vous aider à faire la distinction. 1- Demande d'information personnelle: Un indicateur majeur d'un appel frauduleux est la demande d'informations personnelles comme les numéros de compte bancaire, les numéros de sécurité sociale, ou les mots de passe. Les entreprises légitimes ne demandent généralement pas de telles informations par téléphone. 2- Urgence injustifiée: Les escrocs ont souvent recours à des tactiques de peur pour inciter leurs victimes à agir rapidement. Si l'appelant insiste sur l'urgence de la situation, il convient de rester vigilant. 3- Appel non sollicité: Un autre signe d'un possible appel frauduleux est un appel non sollicité proposant des services ou des produits. En principe, la plupart des entreprises légitimes n'appellent pas les clients sans leur permission. 4- Incohérence dans les détails: Faire attention aux détails de l'offre ou des informations fournies peut aussi éclairer sur la légitimité de l'appel. Par exemple, si un appelant prétend appeler de la part d'un service gouvernemental, vérifiez le numéro d'appel et les détails fournis. Enfin, si vous avez des doutes sur la légitimité d'un appel, il est généralement préférable de raccrocher et de contacter directement l'entreprise ou le service concerné par un moyen sûr et indépendant.

Existe-t-il des lois régulant les appels publicitaires ?

Oui, en effet, il existe des lois qui régulent les appels publicitaires. En France, le dispositif Bloctel permet aux consommateurs de ne pas être démarchés téléphoniquement par les professionnels avec lesquels ils n’ont pas de relation contractuelle en cours. Ce service est gratuit pour les consommateurs et est mis à disposition par le gouvernement. Selon la loi, les entreprises doivent impérativement respecter ce registre. Elles ont l'obligation de retirer de leur fichier de prospection les numéros inscrits sur Bloctel. Le non-respect de cette obligation peut faire encourir aux entreprises des amendes pouvant aller jusqu'à 75 000 euros. Par ailleurs, des règles sont également définies par le Code de la consommation et le Code des postes et des communications électroniques. Ces textes dressent le cadre légal du démarchage téléphonique et précisent notamment que toute personne physique a le droit de s'opposer gratuitement et à tout moment à la prospection directe. Ainsi, il ressort que les appels publicitaires sont bien encadrés par la loi. Toutes les entreprises qui se livrent à cette pratique doivent s'y conformer sous peine de sanctions. Sources : - Article L223-1 du Code de la consommation - Art. L34-5 du code des postes et de la communication électronique - www.service-public.fr, "Bloctel : pour bloquer les démarchages téléphoniques indésirables", mis à jour le 29 septembre 2021.