01 62 12 28 37 | Propriétaire & Avis | A qui est ce numéro ?

Numero de téléphone : 01 62 12 28 37

( +33162122837 , 00 33 1 62 12 28 37)

A Propos du 01 62 12 28 37

Statistiques
Niveau de Danger :
0%
Nombre d'avis : 0
Dernier Commentaire : Aucun commentaire Ajouter un commentaire
Visite
Nombre de visites : 23
Dernière visite : 15/07/2024
Nombre de Visite des 30 dernier jours

Donner votre avis sur le 01 62 12 28 37

Commentaires a propos du 01 62 12 28 37

Aucun commentaire n'a été publié concernant ce numéro jusqu'à présent

Indicatif : Ile de France (Paris)
Comment écrire le numéro 01 62 12 28 37
01 62 12 28 37 0162 12 28 37
0033162122837 +33 162 12 28 37
0162.12.28.37 +33 1 62 12 28 37
+33162122837 00.33.162.12.28.37
+33.162.12.28.37 0033 1 62 12 28 37
0033 162 12 28 37 0033.162.12.28.37
Comment les autorités régulent-elles les appels automatisés et le spam téléphonique ?

Les autorités régulent les appels automatisés et le spam téléphonique par le biais de différentes législations et réglementations. Tout d'abord, elles exigent que les entreprises obtenir un consentement préalable avant d'effectuer des appels automatisés. En d'autres termes, vous ne devriez pas recevoir de tels appels à moins d'avoir explicitement accepté de les recevoir. En Europe, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) et la Directive relative à la vie privée et aux communications électroniques réglementent les appels automatisés. Ces lois exigent des entreprises qu'elles soient transparentes sur la manière dont elles collectent et utilisent les données personnelles, y compris à des fins de commercialisation par téléphone. Aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) impose la loi Telephone Consumer Protection Act (TCPA). Celle-ci interdit aux entreprises d'envoyer des messages préenregistrés non sollicités sans le consentement écrit de l'utilisateur. Il existe également le National Do Not Call Registry, où les consommateurs peuvent s'inscrire pour ne pas recevoir d'appels de démarchage. Les contrevenants à ces réglementations peuvent se voir infliger de lourdes amendes. Par exemple, sous le RGPD, les entreprises qui enfreignent les lois sur le consentement peuvent être condamnées à des amendes pouvant atteindre 20 millions d'euros ou 4% de leur chiffre d'affaires annuel global, le montant le plus élevé étant retenu. Il faut noter que les lois réglementant les appels automatisés varient d'un pays à l'autre. Ainsi, il est recommandé de consulter les lois locales pour comprendre comment elles s'appliquent.

Il y a t'il une moderation des commentaires sur votre site ?

Oui, il existe une modération des commentaires sur notre site. Tous les commentaires postés par les utilisateurs sont contrôlés et supervisés par nos modérateurs. Le but est de mettre en place une ambiance respectueuse et positive. Ainsi, tous les commentaires haineux, irrespectueux ou inappropriés sont immédiatement supprimés. De plus, les utilisateurs qui enfreignent continuellement cela peuvent être bannis de notre plateforme. C'est une tâche qui demande beaucoup de temps et d'efforts, mais nous estimons qu'elle est essentielle pour maintenir la qualité de notre site. Moderation des commentaires est une étape cruciale pour garantir un échange sain et constructif entre nos utilisateurs.

Comment les numéros de spam sont-ils généralement obtenus par les démarcheurs ?

Les numéros de téléphone sont généralement obtenus par les démarcheurs de spam via plusieurs méthodes. Tout d'abord, le démarchage direct. Cela signifie que lorsque vous utilisez votre numéro de téléphone pour vous inscrire à des services, créer des comptes, des inscriptions en ligne ou participer à des concours, vos informations peuvent être vendues à des tiers, y compris des démarcheurs. Ensuite, l'achat de listes de numéros de téléphone est une pratique courante. Ces listes peuvent être compilées à partir de diverses sources, y compris les répertoires d'entreprises et les fournisseurs de services. Elles peuvent également être achetées auprès d'autres sociétés qui vendent des informations sur leurs clients. Il existe également la méthode dite de la composition automatique. Certains démarcheurs utilisent des logiciels qui composent des numéros de téléphone au hasard ou dans un ordre séquentiel, dans l'espoir qu'ils sont actifs. Enfin, il y a le hameçonnage ou phishing. Il s'agit de tentatives d'obtenir des informations sensibles telles que les noms, mots de passe et numéros de carte de crédit en se faisant passer pour une entité digne de confiance dans une communication électronique. Il est recommandé de faire preuve de prudence lors de la divulgation de son numéro de téléphone et d'éviter de le partager en ligne autant que possible pour se protéger contre le spam.

Y a-t-il des statistiques ou des tendances concernant les numéros les plus fréquemment signalés comme indésirables ?

En effet, certaines études statistiques soulignent des tendances dans les numéros les plus fréquemment signalés comme indésirables. La tendance générale est que les numéros commençant par certaines séries de chiffres, comme les 089 ou 097, sont souvent considérés comme suspectes. Ces numéros sont généralement liés à des services surtaxés, des arnaques ou des démarchages commerciaux abusifs. Dans le détail, les numéros commençant par 09 sont très souvent sollicités par les télévendeurs et les services clientèles de différentes entreprises. Les numéros en 08, quant à eux, sont principalement liés à des services surtaxés, et peuvent donc être suspectés d'arnaques. Il est intéressant de noter que les numéros courts, de 4 à 6 chiffres, sont également souvent signalés. Ceux-ci sont généralement liés à des services de SMS surtaxés. Pour conclure, il est nécessaire de faire preuve de vigilance face à tous les appels de numéros inconnus, et particulièrement ceux commençant par 08, 09, ou des numéros courts. En cas de doute, il est conseillé de ne pas répondre et de signaler le numéro à l'organisme compétent. Ces informations peuvent être confirmées par des sources officielles comme le site de l'Agence nationale des Fréquences (ANFR), ou celui de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse).

Comment les autorités et les opérateurs téléphoniques luttent-ils contre les appels indésirables ?

Les autorités et opérateurs téléphoniques ont mis en place plusieurs mesures pour lutter contre les appels indésirables. Tout d'abord, le gouvernement français a créé une liste d'opposition au démarchage téléphonique, connue sous le nom de Bloctel, disponible sur le site bloctel.gouv.fr. Cette liste permet aux utilisateurs qui ne souhaitent pas être démarchés par téléphone de s'inscrire gratuitement. Les entreprises qui ne respectent pas cette liste peuvent être sanctionnées. En plus de Bloctel, les opérateurs téléphoniques ont également développé des outils de blocage d'appels indésirables directement sur les téléphones portables. Ces applications ou fonctionnalités permettent aux utilisateurs de bloquer des numéros spécifiques ou de filtrer les appels entrants. En ce qui concerne les appels frauduleux ou arnaques, les utilisateurs sont encouragés à les signaler à la plateforme nationale de signalement des contenus illicites de l'Internet, Pharos, ou à la plateforme d'assistance aux victimes d'escroqueries, Info Escroqueries, qui est joignable par téléphone au 0811 02 02 17. Dans la lutte contre ces appels indésirables, il est également important de noter l'implication de l’Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques et des Postes, qui veille à ce que les opérateurs respectent leurs obligations en matière de protection des consommateurs. Sources: - site officiel de Bloctel : www.bloctel.gouv.fr - site officiel de l'Arcep : www.arcep.fr Ces efforts combinés des autorités et des opérateurs téléphoniques visent à protéger les consommateurs contre les appels indésirables et à sanctionner ceux qui contreviennent aux réglementations en vigueur.